L’histoire de la fête de la chandeleur

27 janvier 2017 dans Soirée / Fête - 0 commentaire

Fête de la chandeleur

La tradition veut que le jour de la Chandeleur, le 2 Février, que nous fassions des tas de crêpes.

Mais derrière cela, se cache une histoire et même plusieurs…

D’où vient cette fête ?

Aujourd’hui je vous explique l’histoire de la fête de la chandeleur !

Qu’est-ce que la chandeleur ?

En latin, la chendeleur signifie : « Festa candelarum, la fête des chandelles ».

Dans la tradition chrétienne, les fidèles allument des chandelles ou des cierges. Et  chez les catholiques, le prêtre peut profiter de cette fête pour bénir les chandelles des personnes venues prier. Les fidèles en ramènent souvent une chez eux et l’exposent à leur fenêtre le 2 février. Pour les chrétiens, cette clarté rappelle la « lumière » prodiguée par le Christ et est un symbole du renouvellement de la foi mais aussi de la pureté de la Vierge Marie. Autrefois, il était d’usage d’enlever les objets liés à Noël (houx, crèche…) à l’occasion de la Chandeleur.

chandelles eglise

Date de la Chandeleur

Dans la religion chrétienne, la Chandeleur est fixée au 2 février, c’est à dire 40 jours après la veillée de Noël du 24 décembre. Date d’un épisode biblique : la Présentation au temple de l’enfant Jésus par sa mère, Marie. Cet événement raconté dans la Bible aurait eu lieu 40 jours après la naissance du Christ.

Au IVe siècle, la papauté fixe la célébration de la naissance du Christ au 25 décembre, la Chandeleur est donc fixée quarante jours après Noël, au 2 février, dans la tradition catholique. 33ème jour de l’année et même avec la mise en place des années bissextiles, la date ne change pas.

L’Eglise anglicane quant à elle dérogé à la règle, en fixant la célébration au dimanche précédent ou suivant le 2 février.

Et pour les orthodoxes, qui ont conservé le calendrier julien, la fête a lieu le 14 février, puisque Noël est repoussé début janvier selon notre nomenclature.

Dans certains villages de France, on savoure les crêpes plus tard, lors de la mi-Carême.

Et contrairement à d’autres fêtes chrétiennes, la Chandeleur ne glisse pas dans le calendrier au gré d’évènements astronomiques (phases de la Lune, etc.). La Chandeleur annonce d’autres fêtes mélangeant liturgie chrétienne et tradition populaire comme Mardi Gras, le carnaval et le Carême, qui ont lieu de manière générale, courant février (en fonction de la date de Pâques).

Les origines de la Chandeleur

L’Empire Romain, il était d’usage, mi-février, de fêter les Lupercales. Cette période, riche en célébrations débridées (à l’image des Saturnales de la mi-décembre, qui auraient engendré Noël), se célébrait au Lupercal, une grotte située au pied du Palatin à Rome, en l’honneur de Faunus, dieu des troupeaux et de la fécondité. Or, le mois de février marquait, dans une société fondée sur l’agriculture, une période importante : celle des premières semailles.

Mais, la période correspond également, en Europe du nord, à l’ancien culte celte irlandais d’Imbolc où les paysans célébraient alors la divinité de la fécondité en organisant des parades aux flambeaux.

C’est encore très discuté, rien n’est sûr que ces fêtes païennes aient directement engendré la chandeleur.  Le pape Gélase aurait « officialisé » le rite un peu plus tard, l’étendant à l’ensemble de la chrétienté, qui n’était pas encore divisée. La fête aurait également été popularisée par l’empereur bizantin Justinien.

chandeleur

D’où vient la tradition des crêpes ?

Selon la croyance populaire, les crêpes illustrent le soleil. Au début de mois de février, l’astre se lève de plus en plus tôt à l’est et se couche de plus en plus tard à l’ouest (la durée du jour s’allonge de 3 minutes par jour). Ainsi, la consommation de crêpes serait donc un hommage à la renaissance de la nature, au cycle de saisons et plus précisément au printemps qui arrive.

Dans les campagnes, on disait aussi que la farine de l’année serait perdue si elle ne servait pas aux crêpes de la Chandeleur.

Cependant, il existe de nombreuses traditions liées aux crêpes, notamment en France. L’une d’elles consiste à tenir un louis d’or (ou une pièce de monnaie) dans sa main et à retourner sa crêpe en la jetant en l’air depuis sa poêle. Si elle retombe de manière élégante et non pliée serait de bonne augure pour les finances du foyer.

Et pour les plus superstitieux, la pièce était enroulée dans la crêpe et on la disposé en haut d’une armoire jusqu’à l’année suivante. Il récupérait l’ancienne crêpe et donnait la pièce d’or au premier pauvre venu. Paraît-il que cela assuré d’avoir de l’argent toute l’année!

Aujourd’hui, ces rites et traditions ont disparu…on a seulement conservé la tradition de faire pleins de délicieuses crêpes!

Alors régalez-vous ! 😉

Chloé.

Si vous avez aimé l'article, partagez-le !

Et notez-le :

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucune note)
Loading ... Loading ...

{ 0 commentaires… En ajouter un maintenant }

Postez un commentaire !

Heads up! You are attempting to upload an invalid image. If saved, this image will not display with your comment.

Chercher parmis tous les articles :